Une belle image

Perdu dans la foule, ravi de passer inaperçu, un grand cinéaste applaudit un autre grand cinéaste.

Mercredi après midi, c’était David Cronenberg assistant à la projection hors compétition de Io e Te de Bernardo Bertollucci, ovationné par les spectateurs.

Une réflexion au sujet de « Une belle image »

  1. Belle image en effet Jean-Michel. J’avais rencontré une fois Cronenberg à un débat sur la censure à l’Arlequin, 2000, Paris. Je l’avais trouvé accessible, humble, humain, abordable. David Cronenberg saluant le travail de Bernardo Bertollucci , c’est beau, on a eu aussi dernièrement de bien jolis mots de la part de Marty Scorsese à l’égard du grand Sergio Leone (article du « Monde » récent, cf. « Il était une fois Sergio Leone et Martin Scorsese », mai 2012, Cannes). Des intelligences cinématographiques qui se visitent, c’est tout simplement cadeau pour les cinéphiles, avec à la clé des connexions possibles, continuités ou ruptures, à établir entre des sensibilités et univers différents.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s